To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

CRÉDITS

Titre : Jeu de Dames
Durée : 16 minutes
Chorégraphes : Francesco Colaleo et Maxime Freixas /
Cie MF | Maxime & Francesco

Interprètes : Jeune Ballet Désoblique 

Photos: © Garance Li

JEU DE DAMES

Votre attention s’il vous plaît.

Vous allez assister à un jeu en trois dimensions, qui a commencé depuis bien longtemps.
Cinq danseuses incarneront, pour vous, différents personnages. Un jeu de dames où tout vous sera dévoilé. Vous les verrez fortes, comme faibles, agissant ou subissant, mais elles n’abandonneront jamais et lutteront sans cesse pour gagner la partie. Ces femmes ne parcourront, sans doute, qu’un seul niveau de ce jeu, mais vous serez témoin des tactiques et de son évolution. Et cela vous permettra peut- être de pouvoir la continuer à votre tour et ainsi vous éviter d’avoir mauvaise conscience.

« Jeu de Dames » souhaite sensibiliser le public sur la condition de la femme. Nous abordons le sujet avec légèreté et ironie, offrant de la sorte une double lecture de la pièce. Là où certains verront seulement de l’humour et du divertissement, d’autres pourront voir des propos liés aux injustices faites aux femmes.

Un sujet qui semble être moins présent aujourd’hui, mais n’oubliez pas ces propos : « grosses truies, chiennes, bonnes à rien et animaux dégoûtants » propos tenus en 2017, par le président des État Unis d’Amérique, alors que nous disposons depuis 2014 de la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Les femmes ont démontré et démontrent encore aujourd’hui qu’elles sont l’égale de l’homme, quand arrêterons-nous ces injustices ?