Un chasseur est un bon chasseur

Le chasseur peut se définir comme individu ou comme collectivité, qui désire conquérir à tout prix sa proie. Est-ce l’obtention d’une prime, d’une amitié, d’un partenaire, d’une reconnaissance, d’un travail, d’une ville, d’un pays, d’une joie, d’une estime ? Est-ce en soi le seul plaisir de chasser… ?

Pour un chasseur, les dommages concomitants de sa chasse n’existent pas. 

N’y voyez pas de malveillance gratuite. Que ce soit par jeu ou but ultime, le chasseur, pris dans sa chasse, ne peut percevoir lorsque son engouement porte malencontreusement atteinte à la joie d’un autrui fortuitement présent sur son passage…

Mais lorsque le jeu dépasse le but, que les buts se rejoignent, que les chasseurs surplombent la chasse, le groupe chasseurs peut devenir force et appui, dans sa propre chasse intérieure. 

 

Cie MF.

 

À travers cette image du chasseur, Maxime et Francesco souhaitent nous interpeller sur les dynamiques de groupe.

La composition chorégraphique s’articule entre groupes et singularités qui se doivent d’être à l’écoute afin de s’élever ensemble. Un objectif commun peut se transformer en but singulier et vice-versa. Les 20 danseurs s’écoutent, se chassent, se libèrent.

L’écriture chorégraphique propre à la compagnie MF réunit encore une fois, variations de dynamismes, spatialité et humour. 

Selon eux, il ne devrait exister qu’une seule manière de chasser… À chacun de déceler laquelle.

Titre : Un chasseur est un bon chasseur

Durée : 18 minutes
Chorégraphes : Francesco Colaleo et Maxime Freixas /
Cie MF | Maxime & Francesco

Création pour la formation danseur désoblique promotion 2019-2021.

Pièce chorégraphique pour 20 danseurs.

Photos : © Garance Li

Page facebook Centre de Formation Désoblique